Vous êtes iciEmmanuel Macron veut mettre la France en marche vers la GPA !

Emmanuel Macron veut mettre la France en marche vers la GPA !


Paravenirdelaculture- Publié le 18 mai 2017

Emmanuel Macron veut mettre la France en marche vers la GPA !

S’engageant sur une voie honteuse, M. Emmanuel Macron semble décidé à instaurer d’une manière détournée mais bien réelle la GPA DE FACTO qui promeut l’odieux MARCHÉ D’UTÉRUS ET D’ENFANTS !

En effet, avant son élection, le nouveau Président de la République avait déclaré au magazine homosexuel Têtu :

« Je ne suis pas favorable à autoriser la GPA en France mais je m’engage à ce que les enfants issus de la GPA nés à l’étranger voient leur filiation reconnue à l’état-civil français. »

En résumé, il dit « on ne touche pas à la loi » mais DE FACTO il encourage la transgression de celle-ci !

L’affaire montre la duplicité du nouveau président.

Ce qui n’est pas si surprenant quand on sait que M. Macron a été ouvertement soutenu par Pierre Bergé, lequel a notamment déclaré à propos de la GPA :

--- « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence ? »

Cette manœuvre du nouveau président de la République est une scandaleuse justification des pratiques homosexuelles, la négation de la loi naturelle et l’abrogation de la morale chrétienne.

Et pour cause : les actes homosexuels étant foncièrement stériles, si les homosexuels masculins veulent avoir des liens de sang avec des enfants, il leur faut louer l'utérus d'une mère porteuse. C’est ça, la GPA !

Après François Hollande, voici donc M. Macron qui se fait otage du lobby LGBT.

La GPA DE FACTO est en effet exactement la revendication faite par l’Association des familles homoparentales (ADFH) qui ne demandait pas la légalisation de la GPA en France mais « l’établissement d’un statut civil national pour les enfants nés de mères porteuses ».

Avec la GPA la vente de bébés devient monnaie courante, accompagnée de l’esclavage et de l’exploitation des femmes pauvres et même de l'eugénisme comme dans les jours les plus sombres du totalitarisme nazi.

Il suffit de taper sur Google « bébés par GPA » pour découvrir des offres toutes plus scandaleuses les unes que les autres :

--- Ici, il y a « des mécanismes pour créer l’être le plus parfait, votre bébé ! »

--- « Cheveux, yeux, taille, poids, on essaie de se rapprocher au maximum de la mère d’intention ! »

--- « Je cherche mère porteuse juive, QI untel... »

--- « 100 000 euros tout compris pour un enfant ».

Un site catholique italien a publié le récit de la jeune Elisa Anna Gomez qui raconte sa souffrance après avoir accepté de porter un enfant pour des homosexuels.

C’est en 2006 qu’Elisa décide de « se proposer » comme mère porteuse dans un forum sur Internet. Elle habitait dans l’État du Minnesota aux États-Unis, où cette pratique est illégale.

Elisa explique qu’elle a signé avec deux hommes un accord lui garantissant un profit financier et l’assurance d’être toujours la mère de l’enfant et de rester présente dans sa vie.

Mais, à la sortie de l’hôpital, le couple homosexuel la raccompagne chez elle puis repart avec sa fille. Depuis les deux hommes ont coupé tout contact avec la mère et quitté le Minnesota.

« J’ai été naïve », regrette-t-elle. « Je suis sûre que des milliers de femmes, dans le monde, subissent le même sort. »

En ce qui concerne l’exploitation des femmes par la GPA, Me Claire de La Hougue a publié un article bien documenté sur les coulisses de ce marché de la honte, dans lequel on peut lire ceci :

Dans tous les cas, seul le bébé compte : il faut un produit de bonne qualité, correspondant en tous points aux désirs des parents.

« Les mères ne reçoivent pas les soins adéquats après l’accouchement, ce qui fait que le taux de mortalité maternelle est élevé. Cela peut aussi permettre de réduire la rémunération de la mère qui est parfois payée selon le poids du bébé.

« Des femmes libérées d’une ‘ferme de bébés’ où elles avaient été retenues et contraintes de porter un enfant pour autrui, ont raconté les méthodes de recrutement pratiquées dans les villages :

... promesse d’un emploi, viol, retrait du passeport et enfermement loin de chez elles. Ces méthodes sont en tous points semblables à celles des réseaux de prostitution. »

Mais pour M. Macron, il semble que cela n’ait aucune importance.

Dans la même déclaration citée précédemment, il ajoute :

« La circulaire du 25 janvier 2013 permettant de reconnaître les enfants nés d’une gestation pour autrui à l’étranger n’est pas uniformément appliquée sur le territoire français, ni dans tous les consulats. »

Ensuite, il a déclaré qu’il « souhaite donc la compléter selon la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme. »

Or, la Cour européenne des droits de l’homme a condamné la France cinq fois pour avoir refusé la transcription à l’état civil des actes de naissance par GPA parce que le gouvernement de M. Hollande a renoncé à faire appel.

Ce n’est plus le droit qui tranche, mais des juges appartenant à d'autres traditions juridiques et d’autres pays et qui sont manipulés par des lobbies influents.

Après le pseudo-mariage homosexuel, c'est une véritable révolution culturelle que M. Macron veut mener avec l’instauration de la GPA DE FACTO contre le droit français, la famille, la filiation et les fondements de la société.

Lui et ses amis ne s'arrêteront pas là. Ils iront encore plus loin pour imposer à la France une idéologie anti-famille qui démolira les principes essentiels de la civilisation chrétienne.

Voilà pourquoi Avenir de la Culture vient de lancer une vaste campagne visant à faire reculer M. Macron : « Halte au marché de la honte ! »

http://undeclaiming.xyz norsk kasino http://undeclaiming.xyz - norsk kasino