Répondre au commentaire


Hellfest : un odieux festival christianophobe au cœur de la douce France !

Paravenirdelaculture- Publié le 15 juin 2017

Hellfest : un odieux festival christianophobe au cœur de la douce France !

Clisson est une charmante bourgade en Loire-Atlantique, à la limite du Maine-et-Loire et de la Vendée. Surnommée Clisson l’italienne en raison de son architecture inspirée du modèle toscan, elle semble un havre de paix. Et pourtant… Depuis 2006, elle se métamorphose chaque année, l’espace de quelques jours, en antichambre de l’Enfer ! A l’occasion du Hellfest s’y retrouvent en effet tous les groupes satanistes, ou presque, que compte l’Europe ainsi que leurs « groupies ».

Dans une interview à Radio Metal, le 2 février 2011, Jeff, un porte-parole du Hellfest, affirme sans complexe que l’aspect sataniste et antichrétien est propre au black métal.

Une des têtes d’affiche de 2015 a d’ailleurs été le groupe américain dirigé par Marilyn Manson, admirateur d’Anton La Vey, fondateur de l’Eglise de Satan. Un sinistre personnage à propos duquel l’abbé Benoît Domergue, prêtre du diocèse de Bordeaux, a déclaré au Figaro (17/03/2006) : « Le black metal revendique clairement sa filiation avec le diable. Le meilleur promoteur du satanisme est Marilyn Manson qui rassemble 5 millions de fans ! »

Pour l’édition de 2017, il y a au moins neuf groupes qui sont plongés dans la nébuleuse sataniste : Arkhon Infaustus, Behemoth, Belphegor, Emperor, Exhumed, Kreator, Marduk, WASP.

Les paroles proférées par certains groupes présents au Hellfest sont explicites…

Marduck prône la mort des prêtres : « Pissez sur le Christ et tuez le prêtre, suivez la nature - louez la bête » (chanson « Jesus Christ sodomized »). Mayhem vomit sa haine anti-chrétienne : « Chrétienté. Religion de pitié. Dieu des malades. Nous ne déclarons pas la paix, mais la guerre » (chanson « A Grand declaration of war » ). Belphegor est tout aussi violent : « Les chrétiens aux lions ! Brûler des croix. Jésus-Christ, fils d’odeur fétide. Jésus-Christ, sauveur castré » (chanson « Swarm of rats » ). Dark Funeral, quant à lui, incite carrément à tuer des chrétiens : « Seigneur des Enfers, père impie. Votre souhait est mon commandement. Je vais couper la gorge menteuse, le sang chrétien va tomber sur le sol » (chanson « The Arrival Of Empire de Satan »).

Que dirait-on si ces paroles haineuses et blasphématoires visaient une autre religion ? Le plus grave est que ce rassemblement infernal se déroule au moment même où la France est balayée par une déferlante antichrétienne.

Avenir de la Culture a donc décidé de réagir en menant une grande campagne de mobilisation pour exiger du maire de Clisson qu’il retire son soutien au Hellfest. Il s’agit non seulement de mettre un terme à un déferlement ignoble d’injures contre le christianisme mais aussi de protéger les générations futures des influences redoutables du satanisme. Le père Amorth, célèbre exorciste de Rome, a eu des paroles très claires à ce sujet : « D’innombrables jeunes entrent dans le satanisme par des chanteurs sataniques, type Marylin Manson. »

Répondre

Image CAPTCHA
Entrez les caractères de l'image ci-dessus (lettres minuscules).